À propos

Vie de licorne est un web-roman à l’eau de rose d’Anne Archet qui raconte en dialogues l’histoire d’amour d’un polycule comme toutes les autres, adepte de BDSM et d’arcs-en-ciel en sucre d’orge. Les mises à jour seront irrégulières et erratiques, je vous en fais la promesse.

Personnages

Polycule-15

ELLE —  Lesbienne (avec exception) exubérante et amie de tous les petits chiens cute qu’elle a la chance de croiser dans la rue.

LUI — Hétérosexuel à 200% et dyscalculique à 100%, surnommé « poussin nigaud » par une de ses blondes et « mère courage » par l’autre.

MOI — Pansexuelle dont le cynisme désabusé est à peine entamé par son nouveau statut de licorne en caramel.

LOU — Fille de la licorne et de Simone; elle n’a que deux passions dans la vie: le fast food et le jazz.

LIAM — Fils de la licorne et de Blondine (et d’Ousmane, et d’Elle); le bébé le plus angélique que la terre ait porté.

OUSMANE – Asexuel panromatique, amoureux de la licorne et buveur excessif de café touba.

BLONDINE – Prénommée Judith, amoureuse et ex-étudiante de la licorne. Elle aime autant le BDSM qu’elle déteste son job.

ROXANE — Métamour de la licorne,  amatrice de tatouages, de béciks, de cuir et de marcels en coton blanc.

TROY — Métamour de la licorne, homme trans angélique qui a le pouvoir de convertir n’importe qui à l’hétéroflexibilité.

MAËL — Ami de la licorne; Iel est genderfluid, échangiste (avec son mari BILL) et adepte du sexe de groupe.

LA DUDE — Ex de LUI et mère de ses enfants. C’est une personne « peu avenante », pour utiliser un euphémisme poli.

SIMONE — Ex de la licorne et femme de peu de mots ; on se demande de qui Lou peut bien tenir, han.

MARLÈNE — Blonde de Simone surnommée Sweet Domination – et ex-Maîtresse de Elle.

NICOLE – La maman hippie de la licorne; la génétique explique bien des choses.

PIERRE — Amant de Troy. Poète bisexuel et homme aux innombrables relations amoureuses.

BORIS — Rrrrr Snifff Groink Groink Rrrrr Snifff Snifff…

Remerciements

Merci à Lys, Charlotte, Maruchine, Bella, Jess et toutes les autres pour votre inspiration constante – merci pour votre indulgence quand je plagie honteusement votre vie.