Épisode 3

Moi — Allô?

Elle — AAAAAANNE !

Moi — Salut.

Elle — Mon Anouchka tout en mielsky !

Moi — Elle-même.

Elle — Si tu savais comme tu m’as manquée, ma petite punaise d’eau !

Moi — L’homoflexibilité n’a pas entamé ton don pour improviser des termes d’affection, à ce que je peux voir.

Elle — Elle a rien entamé PANTOUTE, mon cœur. Mon amour est encore intact et solide comme le GRANIT !

Moi — C’est drôle de constater à quel point tu es sur le même high qu’il y a quatre ans. Est-ce que maintenant tu prends le temps de respirer entre deux élans d’enthousiasme ou tu fais encore de l’apnée éveillée ?

Elle — Je vois que tu es toujours aussi délicieusement sarcastique et scrogneugneu…

Moi — C’est vrai qu’on s’est toujours entendu à merveille. On était comme une version lesbienne des Denis Drolet.

Elle — En moins brun et en plus FABIOULOUSSE !

Moi — Ha ha ha !

Elle — Hi hi hi !

Moi — Parle-moi de lui.

Elle — Ah ! Que dire…

Moi — Il doit être hors du commun pour avoir réussi le tour de force de te faire perdre ta gold star tant chérie.

Elle — Il est si doux… si attentionné… Il me traite comme une reine. Et ce n’est pas forcé, il est vraiment comme ça. Tu devrais voir comment il traite sa mère, sa sœur, ses deux garçons… Il est tellement à l’écoute des besoins des autres qu’il en oublie les siens.

Moi — Vous avez donc deux raisons distinctes d’oublier de respirer.

Elle — HA HA HA ! Mon Anne Archouette en chocolat ! Si tu savais comme je me suis ennuyée de ce genre de réparties !

Moi — Et comment ça se passe… au lit ?

Elle — Il lèche une plotte comme une vieille mère maquerelle, alors disons que la transition vers la straightitude occasionnelle s’est faite dans la joie.

Moi — Occasionnelle ?

Elle — Hého ! Lesbienne à l’appareil ! Je fréquente encore des filles.

Moi — Ah oui ? Tu as d’autres amoureuses ?

Elle — Oui ! Des TAS !

Moi — C’est combien, ça, des tas ?

Elle — Ben… Une – en comptant toi.

< Épisode précédent | Épisode suivant >

Une réflexion sur “Épisode 3

  1. Ces conversations sont très agréables à lire.
    Dommage que l’on ne retrouve pas le style SMS
    des deux épisodes précédents avec en prime l’avatar de la copine.
    C’est plus vivant, mais je vais continuer la série,
    car j’aime ton écriture Anne.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.