Épisode 186

(Des sanglots geignards me réveillent.)

Moi — MAIS QU’EST-CE QUE TU FAIS DANS MON LIT ???

Roxane — (Pleure en hoquetant.) Personne m’ai-ai-ai-aiiiime !

Moi — Mais… tu es en train de te branler !

Roxane — (Pleure.) Même moé… j’essaie de m’aimer pis ça marche paaaaas !

Moi — Sors de ma chambre immédiatement !

Roxane — (Geins.) Toé non plus, tu m’aimes pas !

Moi — Ce n’est pas en agissant comme ça qu’on va t’aimer certain.

Roxane — (Pleurniche.) Je fais jamais rien comme y faut ! Tout le monde est bête avec moé !

Moi — Tu pourrais commencer par arrêter de te masturber et SORTIR DE MON LIT !

Roxane — (Geins.) Je me crosse depuis vingt minutes pis je viens pas.

Moi — J’en ai rien à foutre ! Sors de mon lit !

Roxane — (Pleure en hoquetant.) Personne m’ai-ai-ai-aiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !

Moi — Tu empestes l’alcool !

Roxane — (Geins.) Pourquoi tu m’aimes pas ? Je fais tout pour que tu m’aimes pis c’est jamais assez !

Moi — Écoute… on reparlera de tout ça demain matin. Là, il faut que je dorme, alors je te laisse le lit et je prends le sofa. Et je t’interdis de me suivre !

Roxane — (Pleurniche.) Je peux tu prendre ton vibrateur pour me finir ?

Moi — Non !

Roxane — (Pleure.) Asti que t’es pas fine ! T’es jamais fine avec moé !

Moi — TA GUEULE ET DORS !

Roxane — (Pleure en hoquetant.) Personne m’ai-ai-ai-aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !

(Couchée sur le sofa, incapable de me rendormir, j’entends Roxane pleurer et baragouiner des phrases confuses. J’entends ensuite le bourdonnement familier de mon vibromasseur et des cris de plaisir. Elle se met ensuite à ronfler plus fort que Boris le pug jusqu’à l’aurore.)

Moi — Il n’y a qu’à moi que des trucs pareils arrivent.

< Épisode précédent