Épisode 132

Moi — Lou! Quand est-ce que maman Simone t’a dit qu’elle passerait te prendre ?

Lou — À quinze heures.

Moi — Il est presque quinze heures trente… qu’est-ce qu’elle fait ?

Lou — (En haussant les épaules.) Meh.

Moi — Tu as fait ta valise ? Tu n’as pas oublié ton costume ?

Lou — Ouais, mais j’ai pas retrouvé mes pistolets.

Moi — C’est pas grave. Tu as ton sabre.

Lou — Une vraie pirate a aussi des pistolets.

Moi — Tiens, voilà cinq dollars, tu demanderas à maman Simone de t’amener au Dollarama pour t’en acheter.

Lou — (Elle regarde le billet, pensive.) Tu m’as dit que les choses vendues au Dollarama sont faites par des enfants esclaves et qu’il faut pas acheter là.

Moi — J’ai aussi dit qu’il n’y avait pas eu de femmes pirates et tu m’as prouvé le contraire en me montrant les articles sur Anne Bonny et Mary Read sur Wikipedia. C’est bien la preuve qu’il ne faut pas te fier à tout ce que je dis.

Lou — (En haussant les épaules.) Meh.

(Quelqu’un frappe à la porte et ouvre sans attendre qu’on l’invite.)

Simone — Allô ! Je suis en retard, désolée.

Moi — Ce n’est pas grave. Tu as frappé avant d’entrer, c’est déjà toute une amélioration.

Simone — (En se tournant vers Lou.) Ce n’est pas un de ses bons jours, han ?

Lou — (En haussant les épaules.) Meh.

Moi — Tu me la ramènes à quelle heure, demain ?

Simone — Avant souper.

Moi — J’ai besoin d’un peu plus de précision, question de faire en sorte d’être au demi-sous-sol quand vous arriverez.

Simone — Je sais pas… seize heures ?

Moi — Ok. Je vous attends donc vers dix-sept heures.

Simone — Ouaip. C’est ce que je disais : one of those days

Moi — Oh arrête, tu sais très bien que je suis toujours comme ça.

Simone — C’est juste que ton costume de maîtresse d’école des Filles de Caleb accentue ce côté acariâtre de ta personnalité que je m’efforçais d’oublier.

Moi — Je suis déguisée en Emma Goldman.

Simone — Et alors ?

Moi — Ce n’est pas une maîtresse d’école. C’est une anarchiste américaine morte en 1940.

Simone — Si tu le dis.

Moi — Elle a été témoin de la révolution russe et de la guerre civile espagnole.

Simone — Ah.

Moi — Elle était féministe, aussi.

Simone — Et tu vas aller habillée comme ça dans un club échangiste… Ce n’est pas toi qui as écrit quelque part que ces endroits sont des palais érigées à l’hétéronormativité ?

Moi — Le mot que j’ai employé était « cathédrales », pas palais.

Simone — Whatever. Si je me rappelle bien, tu disais que rien n’y est possible à l’extérieur du doublon homme-hétéro/femme-bicurieuse et que les rôles y sont tellement genrés qu’on s’y sent comme dans un souper spaghetti de salle paroissiale.

Moi — Écoute, j’écris continuellement des tas de trucs. Ce serait utopique d’exiger que je ne me contredise jamais de temps en temps.

Simone — On croirait entendre Richard Martineau.

Moi — Ça, c’est vraiment un coup bas.

Simone — Et qu’est-ce que tu comptes y faire, dans ta cathédrale pour papas et mamans de banlieue qui jettent leur gourme de façon strictement balisée ?

Moi — Rien en particulier. Mon copain Troy est curieux de ce qui s’y passe et je suis son sauf-conduit pour franchir la porte.

Simone — Troy… c’est pas le mec trans, ça ?

Moi — Oui.

Simone — HA HA HA HA ! De mieux en mieux !

Moi — Ah, tais-toi donc. Lou ! Tu es prête ? Maman Simone t’attend.

Lou — Est-ce qu’on peut aller tout de suite au magasin ? Il faut que j’achète des pistolets pour mon costume…

Simone — Ne me dis pas que tu te déguises en anarchiste américano-russo-espagnole toi aussi ?

Lou — Non. En pirate.

Simone — Fiou. Halloween ne sera pas complètement hétéronormatif cette année.

Lou — (En haussant les épaules.) Meh.

< Épisode précédentÉpisode suivant >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s