Épisode 121

Elle — Allô !

Moi — Salut. C’est moi.

Elle — Qu’est-ce que tu faisais ? J’ai attendu ton appel pendant des heures…

Moi — Il fallait que je me calme… pour ne pas dire d’autres trucs que je regretterais.

Elle — (Sa voix tremble.) Je n’ai pas dormi de la nuit…

Moi — Pardonne-moi de t’avoir laissée en suspens.

Elle — Tu ne m’aimes plus, c’est ça ?

Moi — Je n’ai jamais cessé de t’aimer. Même quand nous avons rompu il y a quatre ans. Ce n’est pas ça la question.

Elle — (Sanglote.) Tu ne peux pas me quitter à cause de Roxane. C’est trop injuste.

Moi — Je ne veux pas te quitter. Je sais que j’ai dit des trucs qui le laissaient sous-entendre, mais j’étais sous le coup de la colère. Tout ce que je veux, c’est ne plus avoir affaire à elle.

Elle — (Sanglote.) Ne m’oblige pas à choisir… je t’en prie… pas ça…

Moi — Tu ne m’écoutes pas – ou tu me comprends mal.

Elle — (Pleure.) Je vous aime toutes les deux !

Moi — Rox est mon métamour. Ça ne veut pas dire que je suis obligée de la fréquenter… Entre nous deux, ça ne fonctionnera jamais.

Elle — (Pleure.) Mais pourquoi tu me fais ça ?

Moi — Chérie… chérie… écoute-moi.

Elle — (Pleure.) Je ne veux pas te perdre !

Moi — Je n’ai aucune intention de rompre. Tout ce que je veux… non : tout ce que j’exige, c’est de ne plus me retrouver dans la situation où je dois subir la présence de Roxane. Je ne veux plus qu’elle débarque chez moi avec ses gros sabots.

Elle — (Pleure.)

Moi — Je ne veux plus me sentir obligée de me mordre la langue en écoutant ses conneries parce que je ne veux pas te froisser. Je ne veux plus fermer les yeux sur son intolérance et sa violence pour ne pas te faire de la peine.

Elle — (Pleure.)

Moi — Bref : je ne veux plus la voir. Jamais.

Elle — (Pleure.) Donne-lui une chance !

Moi — Elle a eu toutes les chances du monde. J’ai été trop bonasse avec elle, si ça se trouve.  Toi, tu l’aimes, ça t’appartient et je respecte ça. Tout ce que je te demande, c’est de me respecter et de cesser de la ramener dans ma vie.

Elle — (Pleure.)

Moi — Je t’aime, mon amour.

Elle — (Pleure.)

Moi — Es-tu au travail ?

Elle — (Sanglote.) Non… je suis seule chez moi…

Moi — Moi aussi.

Elle — (Sanglote.)

Moi — Viens me rejoindre. On va se cacher dans un coin pour être à l’abri du monde, blotties l’une contre l’autre.

Elle — (Renifle.) Ok.

< Épisode précédent |Épisode suivant >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s