Épisode 151

Serveuse — Le café latté, c’est pour… ?

Judith — Moi.

Serveuse — Et voilà votre double expresso allongé.

Moi — Merci !

Serveuse — Faites-moi signe si vous avez besoin d’autre chose.

Moi — À la tienne, Blon… Judith !

Judith Blondine — Tu peux m’appeler Blondine, si tu préfères.

Moi — Dans ce cas, à ta santé, Blondine.

Blondine — Tu es toujours mal à l’aise parce que je suis une de tes ex-étudiantes, n’est-ce pas ?

Moi — Un peu, oui. J’ai le sentiment de commettre une faute professionnelle – pour une profession que je n’exerce plus depuis presque dix ans.

Blondine — Il faudrait que tu apprennes à relaxer un peu, non ?

Moi — Pourquoi est-ce que j’apprendrais, puisque j’ai des pilules de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel qui le font à ma place ?

Blondine — Hi hi hi !

Moi — Tu as été mon étudiante en 2003, n’est-ce pas ?

Blondine — Oui.

Moi — Le temps passe vite en querisse… Qu’est-ce qui t’es arrivé depuis ?

Blondine — Je suis déménagée à Montréal pour aller à l’UQAM. J’ai fait un certificat en études féministes et une majeure en sociologie… et puis j’en ai eu assez des études. Je me suis trouvé un job payant et mortellement ennuyant à la fonction publique fédérale et je suis revenue dans la région.

Moi — C’est si plate que ça, être fédéraste ?

Blondine — Tu ne veux pas savoir, crois-moi. Tout ce que je fais n’a ni sens, ni importance et j’ai l’impression de vivre seulement quand je suis à l’extérieur de Portage 4.

Moi — Ah la la… Si jeune et si désabusée…

Blondine — (En me faisant un clin d’œil.) J’ai lu le blog flegmatique, alors j’ai appris du Maître. Et puis, je ne suis pas si jeune que ça : j’ai trente et un ans.

Moi — J’ai quand même neuf ans de plus que toi…

Blondine — J’ai toujours été attirée par les femmes plus âgées. Surtout quand elles sont sexy et… affirmées.

Moi — Ha ha, euh… oui.

Blondine — Affirmées dans le sens de dominantes, han. Du genre qui savent exactement quoi me faire subir et à quel moment. Et qui ont une imagination perverse !

Moi — Ahem… euh… tu pratiques le BDSM depuis longtemps ?

Blondine — Non. Juste depuis quelques mois, après avoir rencontrée Maîtresse SD. Je fantasme sur la soumission depuis longtemps, toutefois.

Moi — Depuis quand ?

Blondine — Je devais avoir quoi… huit ans ? Neuf ans ? Je faisais souvent ce rêve très troublant qu’on m’attachait. Je me réveillais dans tous mes états… et plus tard, c’est à ça que je me suis mis à penser presque toujours en me masturbant.

Moi — Hon… Intéressant…

Blondine — (En me faisant un autre clin d’œil.) Ça et les jeunes profs asiatiques qui portent des jupes courtes en classe.

Moi — Bon, ça y est. Je suis rouge comme une tomate.

Blondine — Hi hi hi !

Moi — Est-ce que tu as une amoureuse, en ce moment ?

Blondine — Non, mais j’ai quelqu’un en vue.

Moi — Ah ?

Blondine — (Tout sourire.) Oui. Elle vit dans un demi-sous-sol et va sûrement m’y inviter pour un après-midi de sexe débridé d’un moment à l’autre…

Moi — (À la serveuse.) Excusez-moi… excusez-moi… l’addition, s’il-vous-plaît.

< Épisode précédentÉpisode suivant >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s