Épisode 210

Troy — (Après avoir pris une gorgée de son café au lait.) J’ai fait un rêve incroyable, la nuit dernière.

Moi — Comme d’hab, quoi.

Troy — Non, celui-là était très spécial, tu peux me croire.

Moi — Raconte.

Troy — J’étais dans le sous-sol chez ma mère. En fait, je savais que c’était chez ma mère parce qu’elle était là avec moi et agissait comme elle agit toujours lorsqu’elle est chez elle… mais nous étions dans une maison qui m’est inconnue. À un moment donné, elle m’a demandé d’aller lui chercher une orange dans le frigo.

Moi — C’est presque intéressant, ton truc.

Troy — Laisse-moi le temps d’établir la scène, veux-tu ?

Moi — Ouais, ouais.

Troy — Bref. J’ouvre la porte du frigo et elle me reste dans la main. Et je vois qu’en dessous, il y a une autre porte de frigo. Alors j’essaie de l’ouvrir et paf! Elle me reste elle aussi dans la main… et il y en a une troisième, encore derrière. Et je fais ça une dizaine de fois, j’enlève les portes de frigo successives, comme s’il s’agissait d’un paquet de cartes.

Moi — Ha ! C’est comme un truc de magie électro-ménager.

Troy — Attends, c’est là que ça devient intéressant. En regardant les portes de frigo qui jonchaient le plancher, je me suis dit : « Ça, c’est trop weird… je suis sûr que c’est un rêve ».

Moi — Tu as fait un rêve lucide !

Troy — Exactement, ma vieille ! Pour tester si je rêvais vraiment, j’ai essayé de léviter devant ma mère… et ce fut concluant. Elle m’a dit : « You’re right, sweetie. You’re lucid dreaming. »

Moi — Et qu’est-ce que tu as fait ensuite ? Tu en as bien profité ?

Troy — Et comment. J’ai dit « bye mom », j’ai sauté dans mon auto et je suis allé chercher mon chum en lui disant : « Viens t’en chéri, on va se taper la mère de toutes les orgies ! »

Moi — HA HA HA ! Pour vrai ? Tu as pris la peine de te faire accompagner par Mère courage?

Troy — Oh oui. Nous nous sommes rendus jusqu’à un entrepôt désaffecté… rempli de mecs de toutes les tailles et de toutes les couleurs qui copulaient comme des lapins.

Moi — Wow. Je suis jalouse.

Troy — Ce fut la séance de sexe gay bareback la plus décadente qu’on puisse imaginer. Juste à y repenser, j’en ai encore de frissons.

La serveuse — Est-ce que vous prendrez quelque chose d’autre ?

Moi — Je vais prendre la même chose que lui, s’il vous plaît.

< Épisode précédentÉpisode suivant ­>

Une réflexion sur “Épisode 210

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.