Épisode 313

(Un autre dimanche bourgeois au chic café Moca Loca en compagnie de Troy et de mon amoureux.)

La serveuse — Vous allez prendre l’habituel ?

Moi — Oui, s’il vous plaît.

Lui — Est-ce que ça veut dire qu’on est devenus officiellement des habitués?

La serveuse — Oh, ça fait déjà un bout de temps.

TroyWoo hoo! Achievement unlocked!

La serveuse — Ha ha ha! Je vous apporte ça tout de suite.

Moi — Alors comme ça, vous partez mercredi?

Lui — Oui. Deux semaines au soleil de Cuba!

Troy — So long suckers! Goodbye snow!

Lui — Ça aurait été chouette que tu viennes avec nous.

Moi — Meh. Je ne suis pas fan du tourisme, de son impact écologique et de ses relents colonialistes.

Troy — Duh. On part pour une république socialiste.

Moi — Ça ne change rien. Et puis, mon livre sort cette semaine… et le lancement est vendredi. Tchèque, ça se passe à Québec, à la librairie Pantoute.

lancement

Troy — What difference does it make? You won’t be there.

Moi — J’y serai via Skype.

Lui — Tu aurais pu skyper depuis Cuba.

Moi — Je doute que leur connexion le permette.

Troy — Ils ont fait leur entrée dans le XXIe siècle depuis longtemps, you know.

Moi — Re-Meh. Je préfère vivre tout ça d’ici, comme je le fais d’habitude : cachée dans la pénombre de mon demi-sous-sol.

Lui — Si tu préfères le poil de pug au sable, han…

Moi — Et puis, je suis toujours aussi excitée par la chose, même si c’est maintenant mon troisième bouquin. Je sais que je devrais m’en querisser pour avoir l’air détachée et cool, mais j’ai hâte de voir quelle en sera la réception – surtout que je pense que c’est le meilleur de tous.

Troy — That’s what you said about the previous one.

Moi — Ouais. J’ai été déçue qu’il marche moins que le premier. Il était pourtant tellement meilleur…

Lui — Hey! Moi aussi j’ai préféré Amants

MoiAon! Je le sais, mon amour. Perdre haleine, tu vas voir, c’est quand même autre chose. Je pense que je me suis surpassée.

Troy — So? What are you waiting for? Tu nous fais des dédicaces?

Lui — On va avoir besoin de lecture, pour la plage.

MoiAvec plaisir, mes chéris. (Je sors deux exemplaires de mon sac et je me mets à griffonner sur la page de garde.) Voilà!

Troy« À Troy l’angélique – le seul homme que je connaisse qui soit en mesure de mettre en application les méthodes masturbatoires décrites dans ce livre. »

Lui — Touché!

TroyThe angelic part is slightly exagerated, but the rest is true. Et la tienne, qu’est-ce qu’elle dit?

Lui — « À mon chéri adoré. Je sais que lire te fait bobo à la tête, alors attend donc la version audio… »

Troy — HA! HA! HA! HA!

Lui — Eille, c’est même pas vrai.

Troy — THIS IS SO PERFECT!

Lui — Pfffff.

Moi — Comme ça, si là-bas tu t’ennuies de moi, tu n’auras qu’à lire cette dédicace et tu seras guéri aussi sec.

Lui — Il ne faut jamais s’amouracher d’une écrivaine. Elle finira toujours par vous le faire payer au centuple.

Moi — (Soupire, rêveuse.) Payée au centuple… Si seulement les droits d’autrices fonctionnaient comme ça.

< Épisode précédent | Épisode suivant >

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.