Épisode 105

Moi — Wow, il n’y a vraiment pas grand monde! C’est le fun.

Troy — Ouais. Le mardi à vingt et une heure, c’est le moment le plus creux de la semaine. On a la paix.

Moi — C’est gentil d’avoir accepté que je t’accompagne à la piscine. Je n’ai pas fait de longueurs depuis… au moins une décennie.

Troy — Je suis content d’avoir de la compagnie ! Tu vas voir, ce sont toujours les mêmes habitués qu’on rencontre.

Moi — (Inquiète.) Je n’ai pas trop l’air folle dans mon maillot?

Troy — Tu es très correcte.

Moi — Très correcte. On ne peut pas espérer mieux.

Troy — Et moi, je ne mets même pas mon packer… et c’est très correct.

Moi — Tiens? Je n’avais pas remarqué…

Troy — Ouais, me semble. Tu zieutes toujours dans cette direction.

Moi — C’est même pas vrai !

Troy — Je commence à te connaître, espèce d’obsédée.

Moi — Et pourquoi tu ne le portes pas?

Troy — Ça me ralentit.

Moi — Évidemment.

Troy — Viens, je te présente les habitués. Bonsoir madame Pham ! Je vous présente ma copine Anne.

Madame Pham — Bonsoir Troy. Enchantée, madame Anne.

Troy — Et il y a aussi Monique.

Moi — Enchantée!

Monique — Moi de même! Tu es la petite amie de Troy?

Moi — Non. Je suis juste sa grande amie!

Monique — Ha ha ha ! Je vois !

Troy — Enfin, voici Ousmane, qui n’a jamais manqué un mardi soir depuis… depuis quand, déjà?

Ousmane — Depuis la construction de la piscine. Enchanté de vous rencontrer, mademoiselle.

Moi — Tout le plaisir est pour moi, monsieur !

Troy — Bon. Trêve de mondanités, c’est le temps de se mouiller!

(Il ajuste ses lunettes, plonge dans le corridor réservé aux nageurs rapides et se met à nager à une vitesse incroyable.)

Moi — Shit… je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi… en forme.

Ousmane — Oui, il est drôlement impressionnant, ce jeune homme. Il m’a raconté qu’il a passé toute son enfance à faire de la natation de compétition. Je ne crois pas que j’arriverai un jour à le suivre… surtout que moi, je patauge plutôt que je nage.

Moi — Ça décrit parfaitement mon propre niveau. Peut-être pourrais-je me joindre à vous, dans votre corridor… ?

Ousmane — Bonne idée ! Prenez une planche, si vous le voulez… moi, je travaille surtout mes jambes. L’important, c’est de bouger un peu, n’est-ce pas…

Moi — Voilà un entraînement qui me convient parfaitement… Ouf! L’eau est froide !

Ousmane — On s’habitue vite, mademoiselle Anne, vous verrez.

moi — Est-ce qu’on peut se tutoyer? Je ne me suis pas fait appeler mademoiselle depuis un sacré bail…

Ousmane — Entendu ! Vous… Je veux dire : Tu connais Troy depuis longtemps?

moi — Depuis quelques mois seulement. C’est l’amoureux de mon amoureux.

Ousmane — Euh… ?

Moi — C’est un peu compliqué. Mon amoureux a une amoureuse, qui est aussi la mienne. On forme une triade. Or, mon amoureux a aussi un amoureux à lui – et c’est Troy. Il est donc devenu mon métamour… et aussi mon meilleur ami.

Ousmane — On peut dire que c’est un arrangement conjugal pas banal !

Moi — Et ce n’est pas tout. Mon amoureuse a aussi sa propre amoureuse qui s’appelle Roxane. Elle voit aussi la blonde de mon ex de temps à autre – elle la voyait, plutôt, mais là je pense qu’elle veut remettre ça, surtout qu’elle va avoir plus de temps parce qu’elle est en froid avec Roxane en ce moment. Et puis…

Ousmane — Ça y est. J’ai perdu le fil.

Moi — Ha ha ha ! Moi-même, il m’arrive d’en perdre des bouts ! Et toi, Ousmane, as-tu une amoureuse ou un amoureux?

Ousmane — Pas en ce moment, non. Il faut dire que ma situation ne facilite pas les choses…

Moi — C’est-à-dire?

Ousmane — Je suis asexuel, panromatique et musulman. Trouver quelqu’un qui accepte tout ça, ce n’est pas de la tarte.

Moi — Panromatique… c’est la première fois que j’entends ça.

Ousmane — Ça veut dire que je sens que je pourrais développer des sentiments amoureux envers une personne sans égard à son genre. La sexualité par contre ne m’intéresse pas vraiment. C’est ce qui rend ma vie amoureuse difficile, parce que les gens qui m’attirent finissent tous par vouloir coucher avec moi, mais c’est pour moi une telle corvée que mes relations tombent à plat.

Moi — Je suis pansexuelle. Tu es comme une version platonique de moi-même !

Ousmane — En plus noir !

Moi — En plus masculin, aussi !

Ousmane et Moi — Ha ha ha ha !

Moi — Ça vaut la peine de venir à la piscine à une heure impossible. On y fait de belles rencontres.

Ousmane — J’allais dire la même chose, mademoiselle Anne. Mais là, je pense qu’on devrait nager un peu. Qu’est-ce que tu en dis?

Moi — Je te suis, Oussy.

Ousmane — J’ai déjà un surnom ! Mademoiselle est vite en affaires…

Moi — Je trouve toujours des surnoms pour les gens que j’aime.

< Épisode précédent |Épisode suivant ­>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s