Épisode 110

Troy — Joli maillot… est-ce que je dois en conclure qu’il y a quelqu’un ici que tu veux impressionner ?

Moi — (Faussement excédée.) Ah… la ferme.

Troy — À la piscine, plutôt.

Moi — J’ai la désagréable impression que tu adoptes ma sale manie du jeu de mots affreux, Troy.

Troy — Tu déteins sur nous tous, chérie. Tiens, voilà celui pour qui tu as longuement magasiné sur internet…

Ousmane — Bonsoir Troy… et bonsoir mademoiselle Anne. Tu es vraiment en beauté, ce soir !

Moi — Hi hi hi ! Merci !

Troy — Comment ça va, Ousmane ?

Ousmane — Très bien, mon ami, très bien. Et monsieur ton amoureux ?

Troy — Toujours aussi transi ! Anne peut en témoigner…

Moi — Oh oui. Mère courage est unique en son genre.

Ousmane — Il faudra bien que je le rencontre un jour, cet être d’exception !

Moi — On pourrait t’inviter chez moi pour un souper, si ça te tente… !

Troy — Ce serait une super de bonne idée ! Bon, je vous laisse, mon corridor m’appelle.

Moi — À tantôt, mon ange !

Ousmane — C’est vrai qu’il a quelque chose d’angélique…

Moi — Oui. C’est un cœur.

Ousmane — Mademoiselle désire une planche ?

Moi — Mademoiselle désire, de façon générale.

Ousmane — Ha ha ha ! Et moi, je ne désire pas, de façon tout aussi générale !

Moi — Je trouve fascinant qu’un homme aussi désirable soit aussi peu désirant.

Ousmane — Tu me trouves désirable ?

Moi — Très.

Ousmane — (Soupire.) Les personnes qui dans ma vie m’ont désiré ont toutes fini par être déçues.

Moi — Peut-être ne te désiraient-elles pas comme moi je te désire…

Ousmane — Qu’est-ce que tu veux dire ?

Moi — Tu sais Ousmane, je ne manque pas de partenaires sexuels. Surtout en ce moment, on peut dire que je suis très… active. Voilà pourquoi je pensais que j’étais complètement polysaturée

Ousmane — Poly… quoi ?

Moi — Indisponible pour de nouvelles amours. Sauf que lorsque se produit…

Ousmane — … Un coup de foudre…

Moi — Oui, exactement. Un coup de foudre.

Ousmane — Un coup de foudre mutuel.

Moi — Comme tous les coups de foudre, n’est-ce pas…

Ousmane — C’est ce que j’allais dire.

Moi — Donc, quand on est frappée de plein fouet par le coup de foudre… on découvre qu’on a de la place dans notre vie pour une passion folle et…

Ousmane — … et platonique ?

Moi — Oui. Et amoureuse, surtout. Avec un être exceptionnel.

Ousmane — Oh. Est-ce que c’est à ce moment-là qu’on est censés s’embrasser pour la première fois ?

Moi — Je pense que c’est ton cue, en effet.

Ousmane — Ici, dans la partie peu profonde de la piscine. Ça nous fera un beau souvenir…

Moi — À toi de le rendre impérissable, mon amour.

< Épisode précédent |Épisode suivant >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s