Épisode 159

Moi — Bon matin, mes amours ! Bien dormi ?

Ousmane — Comme une bûche de Festivus. Est-ce que ça existe, une bûche de Festivus ?

Moi — Sûrement. C’est un complot multiculturaliste contre Noël.

Blondine — (Les cheveux en bataille et se frottant les yeux.) C’est la première fois que je dors en cuillères avec un dude… décidemment, je vais de surprise en surprise avec vous autres.

Moi — Tu n’es pas la seule à être surprise… je ne m’attendais pas à ce que vous vous entendiez tout de suite aussi bien, toi et Ousmane.

Ousmane — Mademoiselle Judith a un sens de l’humour très similaire au tien. Et puis elle a des tas de choses fascinantes à raconter… on l’écouterait parler pendant des heures!

Blondine — Pfff. Fascinante… parle pour toi. Moi, j’ai appris ce que c’est, un asexuel panromantique… c’était à peu près temps que je me déniaise et que j’arrive en ville.

Moi — Je suis vraiment ravie que vous vous entendiez si bien. Je pense qu’on va former un chouette V, tous les trois.

Blondine — Ah la la… Il va falloir que j’étudie tout ce vocabulaire.

Moi — Vous étiez si cutes à voir qu’Elle et moi, nous n’avons pas osé vous réveiller pour vous renvoyer à vos lits respectifs.

Ousmane — Où avez-vous dormi ?

Moi — Elle s’est faite une place entre Troy et Lui. Et moi… ben j’ai lu et j’ai bu du café.

Ousmane — Tu as passé une nuit blanche toute seule !

Moi — Ça fait plusieurs jours que je passe en gang… j’avais besoin de calme et de solitude. Je suis comme ça. Ça m’a permis de lire le bouquin que Mère Courage m’a offert en cadeau.

Blondine — L’autobiographie de la bonne sœur défroquée ?

Moi — Oui. Ça s’intitule Du Carmel au bordel. Il a trouvé ça dans une librairie d’occasion et semble-t-il qu’il a tout de suite pensé à moi…

ep-159-01

Blondine — Et puis, c’est bon ?

Moi — Disons que c’est sympathique. L’auteure est née en 1930 et son écriture est à l’avenant… il y a des trucs qui m’ont fait tiquer – comme l’emploi de mots cringe comme « négresse »… ou alors l’épisode où elle envoie son fils chez le psychiatre parce qu’il lui a fait son comming out –, mais dans l’ensemble, ce n’est une lecture pas ennuyante du tout… sans compter qu’elle passe son temps à faire des jeux de mots niaiseux.

Ousmane — Et on connaît tous ton amour excessif des jeux de mots niaiseux !

Moi — Hé hé hé… Parlant de gnéserie, il faut que je vous montre quelque chose. Avant d’entamer une lecture, je fais toujours une recherche rapide sur gougueule, histoire de voir ce qu’en pense les internets. J’ai donc tapé « Du carmel au bordel » et regardez quel a été le premier résultat:

ep-159-02

Blondine — Ah ben querisse. Inutile de lire le livre de Thérèse : le voilà, le chemin du carmel au bordel !

Moi — Mille deux cent mètres exactement. À peine un chemin de croix.

Ousmane — Décidément, les voies du seigneur sont impénétrables…

Moi — … mais sont cyclables en six minutes, selon Gougueule Mappes.

< Épisode précédentÉpisode suivant >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s