Épisode 173

Troy — (En revenant à la table du café.) Il s’est sauvé dans son pick-up noir comme un lâche, mais j’ai pu noter le numéro de sa plaque. Goddam stinkin’ asshole !

Moi — Ouache. J’espère que l’islamophobie ne se transmet pas par les fluides corporels. Une chance que j’avais des lingettes humides et du Purrell dans mon sac.

Troy — T’es même pas musulmane !

Moi — Se tromper de race n’a jamais empêché les racistes de haïr.

Troy — Faut être mélangé en querisse… c’est déjà une chose que d’avoir de la haine, mais en plus se tromper de cible… c’est franchement pitoyable.

Moi — Ça n’aurait pas été mieux s’il m’avait agressée parce que je suis une sale chintoque, han. La raison de la haine importe peu quand on se fait cracher dessus.

Troy — Stupid fuck! Il ne sait pas la chance qu’il a eu que je ne l’attrape pas par le collet.

Moi — Ce qui est drôle, c’est que c’est la deuxième fois en deux ans qu’on me prend pour une musulmane. Pas dans le sens « ha ha ha » du terme, par contre. J’ose à peine imaginer ce que c’est que d’être musulman par les temps qui courent…

Troy — L’autre fois, c’était Solange, non ?

Moi — Ouais. J’avais réagi avec gentillesse et bonne humeur parce que c’est la mère de mon chum et que je ne voulais pas faire de vagues. Mais là…

Troy — Là, tu vas appeler les flics.

Moi — Come on… on ne va tout de même pas reprendre cette discussion.

Troy — Ce type est haineux. Il va recommencer si on ne fait rien.

Moi — Je n’ai pas l’énergie de combattre tous les connards racistes un après l’autre.

Troy — Ok. On va demander à Rox d’aller percer les pneus de son fucking pick-up noir avec son couteau à pêche, d’abord.

Moi — Tu me niaises, là ?

Troy — Oui.

Moi — Fiou.

Troy — J’en reviens juste pas qu’il ait pu confondre le drapeau du Hamas avec celui de l’esperanto.

Moi — Surtout qu’ils n’ont que la couleur en commun. (Je vais sur DuckDuckGo avec mon cell.) Regarde.

Moi — Je ne sais pas ce que signifie celui du Hamas, mais en ce qui concerne le drapeau de l’espéranto, le vert symbolise l’espoir, le blanc la neutralité et l’étoile à cinq branches les continents.

Troy — On est fucking loin du djihad, c’est évident. Ce qui s’est passé, c’est qu’il a vu que ton visage avait l’air étranger, alors il a conclu tout de suite que tu étais une menace. Et qui dit menace dit islam, dans l’univers mental des angry white dudes

Moi — D’un autre côté, peut-être que notre angry white dude savait confusément que l’espéranto a longtemps été associé à l’anarchisme et à l’antifascisme… et que ça l’a instinctivement fait sortir de ses gonds. Regarde… (Je fais une autre recherche DuckDuckGo avec mon cell.)

ep-172-03

Moi — « Que faites-vous pour éviter ceci? Espérantistes du monde entier, agissez énergiquement contre le fascisme international ! » Tu vois ? Il a eu peur de l’antifa !

Troy — Là, tu rêves en couleur, ma vieille.

< Épisode précédentÉpisode suivant >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s