Épisode 183

Blondine — (En sirotant son café Touba.) Je n’aurais jamais cru que j’aimerais tant boire du café noir au poivre.

Moi — (En finissant ma tasse.) Je n’aurais jamais cru que je finirais par le boire sans sucre.

Ousmane — (En remplissant nos verres.) Je n’aurais jamais cru que vous apprécieriez mon café à ce point.

Boris — (Sagement couché sous la chaise d’Ousmane.) Rrrrr Snifff Groink Groink Rrrrr Snifff Snifff…

Moi — Je n’aurais jamais soupçonné que tu avais un tel talent pour dresser les chiens.

Ousmane — Je n’aurais jamais cru qu’un talent si ordinaire t’impressionnerait à ce point.

Blondine — Je n’aurais jamais cru que je serais attendrie à ce point de voir ma blonde à ce point amoureuse de son mec.

Boris — Rrrrr Snifff Groink Groink Rrrrr Snifff Snifff…

Blondine — (Soupire.) Je n’aurais jamais cru que je pouvais être aussi sereine et heureuse un dimanche après-midi, alors que je retourne travailler dans quelques heures.

Moi — Je n’aurais jamais soupçonné que ton job te pourrissait la vie à ce point.

Blondine — Je n’aurais jamais cru que vous arriveriez tous les deux à me le faire oublier si facilement.

Boris — Rrrrr Snifff Groink Groink Rrrrr Snifff Snifff…

Ousmane — Je n’aurais jamais cru que je pourrais me sentir aussi proche de deux personnes.

Blondine — Je n’aurais jamais cru qu’un jour, je recevrais autant d’amour.

Moi — Je n’aurais jamais cru être aussi émue de voir deux personnes que j’aime développer des sentiments l’une pour l’autre.

Boris — (Couché sur le dos, s’endormant.) Rrrrr Snifff Groink Groink Rrrrr Snifff Snifff ZZzzzzZZZZzzzz…

Ousmane — Je n’aurais jamais cru que je me retrouverais un jour dans une relation à trois.

Moi — Je n’aurais jamais cru que ce V se transformerait aussi rapidement en triade.

Blondine — Tu parles. Et moi, je n’aurais jamais cru qu’un jour, je serais amoureuse d’un homme. Jamais en mille ans.

Boris — ZZzzzzZZZZzzzz…

Ousmane — En résumé, c’est incroyable.

Blondine — Yup. J’en suis complètement abasourdie.

Moi — On pourra raconter à nos petits enfants que notre relation s’est bâtie sur de solides bases d’incrédulité et de stupeur.

< Épisode précédentÉpisode suivant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s