Épisode 193

Type #1 — Les Fougères bonjour ?

Moi — Bonjour, j’appelle pour une réservation qui a été faite au nom d’Ousmane Kassé. Pour la Saint-Valentin.

Type #1 — Un instant. (Long silence.) Kassé ?

Moi — Oui.

Type #1 — Je vous confirme que c’est à 18h30.

Moi — Bien. Je voudrais juste ajouter quelques personnes à notre réservation.

Type #1 — Ah ?

Moi — Oui. Nous serons sept, finalement.

Type #1 — Sept ?

Moi — Oui.

Type #1 — Pour la Saint-Valentin ?

Moi — C’est une longue histoire.

Type #1 — D’accord. Hum… Je pourrais vous réserver six places, mais à vingt heures. Et je ne peux pas garantir que vous allez tous être assis l’un près de l’autre.

Moi — Aie.

Type #1 — C’est le mieux que je puisse faire.

Moi — D’accord.

Type #1 — Je garde votre réservation pour deux personnes ?

Moi — Non. Merci quand même.

(Je raccroche et signale.)

Type #2 — Restaurant la Belle Verte comment puis-vous aider ?

Moi — Je voudrais faire une réservation pour la Saint-Valentin.

Type #2 — À quelle heure et à quel nom ?

Moi — À 19h30. Anne Archet.

Type #2 — Parfait. C’est réservé !

Moi — Pour sept personnes.

Type #2 — Pardon ?

Moi — Sept personnes.

Type #2 — Pour la Saint-Valentin ?

Moi — (Soupir.) C’est une longue histoire.

Type #2 — Dans ce cas… je ne crois pas pouvoir vous accommoder. Notre salle à manger est petite…

Moi — Ça va. Merci quand même.

Type #2 — Désolé.

(Je raccroche.)

Moi — Si c’est la grandeur de la salle à manger qui fait problème… je sais où appeler.

(Je signale.)

Type #3 — Buffet des continents. Un instant s’il-vous-plaît. (Il me met en attente et me fait écouter « Ce soir l’amour est dans tes yeux.) Désolé pour l’attente. C’est pour une réservation ?

Moi — Oui. Pour le 14 février… un groupe de sept personnes. 

Type #3 — Sept personnes ? Pour la Saint-Valentin ?

Moi — Oui. Nous sommes des amateurs de jeux de rôles médiévaux, par conséquence nous sommes tous désespérément célibataires et on s’est dit qu’au lieu de se morfondre à la maison à pleurer en mangeant de la Häagen-Dazs ou se masturber en pensant à notre dernière visite au Duché de Bicolline, qu’il valait mieux aller tous ensemble dans un all-you-can-eat pour s’empiffrer compulsivement et ainsi engourdir la douleur.

Type #3 — Ha ha… euh, ahem, d’accord. C’est à quel nom ?

Moi — Anne Archet.

Type #3 — Parfait, c’est noté. On offre ce soir-là une rose par couple, mais je suppose que vous n’en aurez pas besoin…

Moi — Au contraire… Mettez-en huit de côté pour nous.

Type #3 — Ah ?

Moi — C’est une longue histoire.

< Épisode précédentÉpisode suivant >

Une réflexion sur “Épisode 193

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s