Épisode 220

Boris le pug — (Qui dort à mes pieds) ZZZZzzzzZZZZ… Snifff Groink Rroink Rrrrr Snifff Snifff… ZZZZZzzzzZZZZZ…

Blondine — (S’approchant de moi avec deux tasses de thé à la main.) Tu textes ?

Moi — Oui. Mon proprio vient de m’avertir que le courant a été rétabli. Je peux enfin retourner dans le demi-sous-sol.

Blondine — Oh !

Moi —  Trois jours après la tornade, franchement, c’est pas trop tôt.

Blondine — (Avec un air déçu.) Ah. C’est super, ça. Je suis contente.

Moi —  Il m’a dit que les émondeurs sont venus enlever l’arbre qui s’était abattu sur les fils de l’Hydro et de Bell. La cour arrière est donc pleine de branches, mais Boris va pouvoir y aller sans problèmes pour faire ses petits besoins.

Blondine — (Avec le même air déçu.) Fantastique. C’est vraiment fantastique.

Moi — En plus, j’ai reçu un courriel de la commission scolaire. Lou va être en congé pendant deux bonnes semaines avant de retourner en classe dans sa nouvelle école. Je vais pouvoir la reprendre avec moi en attendant… c’est mon ex qui va être contente.

Boris le pug — ZZZZzzzzZZZZ… Snifff Groink Rroink Rrrrr Snifff Snifff… ZZZZZzzzzZZZZZ…

Blondine — (Toujours aussi déçue.) Tout est bien qui finit bien, alors.

Moi — Oui ! Quel soulagement.

(Blondine prend une gorgée de thé, puis dépose sa tasse. Ensuite, elle me regarde avec ses grands yeux tristes.)

Moi — Je sens que toutes ces bonnes nouvelles ne te plaisent pas autant que tu sembles le dire.

Blondine — Je m’ennuie déjà de toi ! Pourquoi tu ne restes pas encore un tout petit petit petit peu…

Moi — Ça fait des jours que je squatte ton appart avec mon chien qui perd son poil partout sur tes meubles. Tu n’en as pas assez ?

Boris le pug — ZZZZzzzzZZZZ… Snifff Groink Rroink Rrrrr Snifff Snifff… ZZZZZzzzzZZZZZ…

Blondine — Comment pourrais-je en avoir assez ? Ça m’a donné un aperçu de ce que pourrait être notre vie à deux et franchement, j’ai adoré.

Moi — Tu as été aux petits soins avec moi. Tu as comblé le moindre de mes désirs avant même que j’aie le temps des exprimer. Même Boris a eu droit à une double ration de croquettes et de caresses.

Boris le pug — ZZZZzzzzZZZZ… Snifff Groink Rroink Rrrrr Snifff Snifff… ZZZZZzzzzZZZZZ…

Blondine — Oui ! C’était marvoulousse, non ?

Moi — Je ne dis pas le contraire, mais de là à dire que notre quotidien serait à l’image de ces trois jours… de un, j’aurais l’impression d’être un poids mort et de deux, tu te fatiguerais d’être ma boniche.

Blondine — (En battant des cils comme Bambi.) Faire la boniche, je n’ai rien contre. Je pourrais même porter un petit costume sexy et toi, tu me punirais pour corriger toutes mes fautes professionnelles…

Moi — On en a déjà discuté mille fois, chérie. J’ai déjà essayé la vie conjugale et ce fut un échec monumental. Tu finirais par ne plus m’aimer.

Blondine — Impossible !

Moi — Je te parle d’expérience.

Blondine — (Boudeuse.) J’ai toute la place qu’il te faut ici – même pour Lou, Boris et tes millions de livres.

Boris le pug — ZZZZzzzzZZZZ… Snifff Groink Rroink Rrrrr Snifff Snifff… ZZZZZzzzzZZZZZ…

Moi — Oui, mais il te manque l’espace pour contenir mon sale caractère.

Blondine — J’ai pris goût à dormir tout contre toi chaque nuit. Je suis accroc, maintenant… qu’est-ce que je suis sensée faire ?

DING !

Moi — (Après avoir regardé mon téléphone.) Shit. Le proprio me dit que je n’aurais pas de wifi avant demain soir. J’en ai besoin pour travailler… ah la la.

Blondine — WOOHOO ! Vingt-quatre heures de plus ! (Elle prend mon visage à deux mains et m’embrasse.) Je vais tout de suite enfiler mon uniforme de soubrette !

Boris le pug — (Réveillé par le cri de bonheur de Blondine.) Snifff Groink Rroink Rrrrr ?

Moi — Je suis tout à fait de ton avis, Boris.

< Épisode précédentÉpisode suivant >

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s