Épisode 227

(Nus, alanguis, satisfaits et poisseux dans le grand lit de la chambre à coucher du demi-sous-sol.)

Moi — (En m’étirant paresseusement.) Maille gode ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas autant joui.

Elle — Là, j’ai vraiment soif. Je vais aller me faire couler un grand verre d’eau… est-ce que vous en voulez aussi, mes poussins saupoudrés de Smarties ?

Lui — Oh oui.

Moi — Idem pour moi, chérie.

Elle — Trois verres d’eau, coming up !

Moi — Ramène-nous donc aussi une serviette…

Elle — Okidoki ! Suzette saisit sa serviette sans se soucier de ses suiveurs, n’est-ce pas…

Lui — Han ?

Moi — C’est un virelangue, chéri. Un exercice de diction, comme « Natasha attacha Sacha et le laissa en laisse lécher son chat si chauve assise sur sa chaise ».

Elle — Ou comme « Cette pie sait pomper ce paon qui papote pendant la pipe ».

Moi — Comme on a pu le constater il y a quelques minutes… n’est-ce pas, ma pie ?

Elle — Hi hi hi ! Avoue que la pie était pas pire !

Lui — C’est votre nouvelle lubie, c’est ça ?

Elle — Oui mon iguane en barbe à papa ! Poussin grognon et moi, on n’arrête pas d’en inventer des nouveaux et on a maintenant un fameux répertoire ! Genre : « Graciles et gras, trois grands gredins goûtent trois grosses gougnottes gloussantes ».

Moi — C’est normal qu’on soit devenues des expertes en virelangues, à force de se faire virer mutuellement la langue sur la fente.

Elle — Hi hi hi hi hi ! Bon, j’y vais. Si l’envie de sucer ce saucisson-ci sans sauce, attends-moi!

Moi — Yuk yuk yuk !

(Elle part à la cuisine. Je me blottis contre la poitrine de mon amoureux en soupirant.)

Lui — (Soupire d’aise.) C’était bien, ça.

Moi — Oui ! On commence à être pas mal bons pour bien faire « ça ».

Lui — Ouais… on est des experts dans le Ça.

Moi — Watch out quand on va s’attaquer au surmoi. On va kicker des culs !

Lui — Ha ha ha ha !

Moi — (Après quelques secondes de silence.) Chéri… j’aurais quelque chose à te demander.

Lui — Ah ?

Moi — Tu vois… Lou a décidé de se déguiser en Kurt Cobain pour l’Halloween.

Lui — Ha ! Ses goûts musicaux s’améliorent !

Moi — Plus que tu ne le crois. Elle dit qu’elle veut de mettre à la guitare électrique.

Lui — Nice !

Moi — Comme accessoire de son costume, s’entend. Et aussi, elle s’est donné le projet d’apprendre à jouer une chanson de Nirvana… pour le jour de l’Halloween.

Lui — Aon… La petite a de l’ambition !

Moi — Ouais. Le vrai portrait de mon ex.

Lui — Pour ce qui est de faire la tête de mule, son autre maman ne donne pas sa place non plus.

Moi — Toujours est-il que je me demandais…

Lui — … si j’avais une guitare, un ampli et des leçons à lui offrir ?

Moi — T’es sérieux ?

Lui — J’en ai donné une à Félix pour son anniversaire et il l’a à peine touchée. Je suis sûr qu’il acceptera de la prêter à Lou… il l’admire tellement. Et ça me fera plaisir de lui apprendre à faire des power chords pour qu’elle puisse minimalement rocker son Halloween.

(Elle arrive sur ces entrefaites.)

Elle — Et une serviette, une ! (Elle me la lance à la figure.) Et des fucking verres d’eau pour tous les ceuses qui se sont adonnés au fucking !

Moi — Merci mon amour ! C’est tellement généreux de ta part, si gentil… je t’en serai éternellement reconnaissante.

Elle — Ben là… Ça me fait plaisir, ma loupiotte au beurre. C’est quand même juste une serviette et un verre d’eau.

Moi — Ha ha ha ! Nenon, je parlais à Lui.

Elle — (Boudeuse.) Hein ? Juste parce qu’il t’a fait jouir ? Pffff. Dès qu’un homme daigne mettre sa tête entre nos cuisses , on le traite en héros.

Moi — Ce n’est pas du tout ce que…

Elle — (Toujours aussi boudeuse.) Moi aussi je t’ai fait venir et je ne te vois pas en faire tout un plat. Tu me diras pas qu’il me bat, côté virelangues !

Moi — Mais… mais…

Elle — (En direction de son chum.) Et toi ? Tu ne dis rien ?

Lui — (En se croisant les bras derrière la tête, d’un air moqueur et satisfait.) Hey, ne me blamez pas, blamez la soiciété. La barre est tellement basse pour les white-hetero-cis-bro-dudes comme moi… (En prenant la voix de Mel Brooks.) It’s good to be the King!

Moi — Ciel ! Si ça ce sait qu’il sait suce ces soins-ci seront sans succès !

< Épisode précédentÉpisode suivant >

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s