Épisode 252

(Aftercare après une séance de D/s avec Maîtresse Sweet Discipline. Nous sommes silencieuses, ma tête repose contre sa cuisse nue et elle caresse mes cheveux.)

Moi — Marlène… Est-ce que tu trouves que je suis geignarde ?

Maîtresse SD — Geignarde ?

Moi — Plaignarde, si tu préfères.

Maîtresse SD — Ben… Tu te plains en masse pendant nos séances, mais ça fait partie du fonne, n’est-ce pas…

Moi — Je veux dire – tu me connais un peu, alors est-ce que tu penses que je suis rabat-joie ? Genre killjoy-jamais-contente-hypercritique-sarcastique-plate-désagréable…

Maîtresse SD — Hum… Pourquoi est-ce que tu t’inquiètes de ça, soudainement ?

Moi — C’est parce que j’ai l’impression que tout mon polycule s’est donné le mot pour subtilement me le faire comprendre – à commencer par ma blonde, qui m’appelle «poussin grognon» depuis un sacré bail.

Maîtresse SD — Qui ça? Blondine?

Moi — Non, l’autre. Princesse Petit-Pois.

Maîtresse SD — Ah ok.

Moi — Blondine, elle, s’est mise à m’appeler «la cavalière» parce que je suis toujours montée sur mes grands chevaux – et aussi parce que je le fais de façon discourtoise.

Maîtresse SD — Et donc cavalière.

Moi — C’est ça. Et puis il y a mon chum…

Maîtresse SD — Lequel ?

Moi — Celui qui est aussi le chum de Princesse Petit-Pois.

Maîtresse SD — Gotcha.

Moi — Il est fan de metal old school et m’appelle «Ironic Maiden».

Maîtresse SD — Ha ha ha ! J’avoue que celle-la est pas mal bonne.

Moi — Ouais. Disons que c’est plus subtil que ma métamour Roxane qui me traite de «social justice warrior à marde»… Quand ce n’est pas autre chose de plus gratiné.

Maîtresse SD — J’ai entendu parler d’elle. Ça ne me surprend pas trop.

Moi — Je soupçonne que ma fille me dirait des trucs dans le même registre si elle savait dire autre chose que « meh ».

Maîtresse SD — Ha ha ha ha ! C’est vrai que Lou n’est pas très loquace.

Moi — Enfin bref. Trouves-tu que je suis chiante ?

Maîtresse SD — Ahem… Euh…

Moi — Tu peux le dire si c’est ce que tu penses.

Maîtresse SD — Ben… enfin, je pense que… tsé…

(Long silence.)

Moi — Est-ce qu’il faut que je te torture pour que tu passes aux aveux ?

Maîtresse SD — Ce serait tout un renversement de situation, han?

< Épisode précédentIntermède >

 

Une réflexion sur “Épisode 252

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.