Intermède

(Un matin gris du début de novembre.)

Moi — Ah non ! Il neige !

Blondine — Reviens te coucher, alors.

Moi — Les sanglots longs des violons de l’automne n’ont même pas eu le temps de blesser mon cœur d’une langueur monotone !

Blondine — (Ouvrant ses cuisses.) Laisse tomber la poésie et viens vers l’aine, Verlaine.

* * *

La licorne est sur le point d’écrire le trois centième épisode de Vie de licorne et parce qu’elle a un amour irrationnel des chiffres ronds, elle profite de cet intermède pour faire le bilan de ces deux dernières années et demie d’écriture (et aussi, pour vous quêter des sous).

* * *

J’ai commencé à écrire Vie de licorne au début de 2017 d’abord sur les médias sociaux, avec comme seule intention d’améliorer ma capacité à écrire des dialogues, que j’estimais à ce moment assez faible. (Reste à voir si je me suis améliorée depuis, han.)

Puisque je ne suis pas quelqu’un qui déborde d’imagination, je me suis dès le départ (très) lourdement basée sur ma propre vie. Constatant que ces petits bouts de dialogues étaient relativement bien accueillis par les gens qui me suivent sur Facebook – et comme je venais de publier Amants et que je n’avais pas à ce moment d’autres projets d’écriture en route – j’ai décidé de transformer ces petits divertissements en web-feuilleton, avec la résolution ferme d’écrire jusqu’à ce que le filon s’épuise. Deux cent quatre-vingt-dix-neuf épisodes plus tard, il est maintenant évident que Vie de licorne n’a du roman-feuilleton que son caractère un peu bâclé et rapidement exécuté. Les épisodes pour la plupart se suffisent à eux-mêmes et sont dépourvus du cliffhanger qui tient la lectrice en haleine et lui donne envie de connaître la suite du récit. J’aime trop les chutes rigolotes pour m’en priver au nom de viles considérations de rétention de lectorat. Et puis soyons honnêtes, on n’a pas vraiment affaire ici à un récit, juste le long fleuve tranquille de la vie d’un polycule comme tous les autres.

Dès les premiers épisodes, j’ai reçu plusieurs questions au sujet du vocabulaire LGBTQIA+, polyamoureux et BDSM. C’est une lectrice qui m’a soufflé l’idée d’inclure un lexique et selon mes statistiques, il s’agit jusqu’à ce jour de la page la plus visitée du blog. J’espère que personne ne le prend trop au sérieux, parce que certaines définitions tiennent plus de la grosse farce que de la lexicographie. Considérez que vous avez été officiellement averti⋅es, ô vous étudiant⋅es à la recherche d’un quick fix.

Quel est le futur de Vie de licorne ? Comme prévu au départ, je vais continuer d’écrire jusqu’à ce que le filon s’épuise – ou alors, lorsque l’indifférence des lectrices et lecteurs envers la chose deviendra générale. Qui sait? Peut-être que la chose prendra une ampleur incontrôlable et deviendra aussi longue et tortueuse que Homestuck. Ça n’en tient presque uniquement qu’à vous, en somme.

Oh, et si l’abondance de personnages vous rend perplexe et perdues, attachez votre tuque avec du fil barbelé, il y en a des tas qui vont bientôt faire leur apparition. Comme le disent les oncologues, le meilleur est à suivre – si vous avez l’opportunité de passer au travers.

* * *

Cela dit, puisque la licorne est éternellement fauchée, elle vous rappelle que vous (oui VOUS) pouvez contribuer à la poursuite de ce feuilleton jusqu’au prochain chiffre rond en visitant la section « APPUYER $ » du blog. Vous avez la possibilité de faire un don par Pay Pal ou alors de l’appuyer via Patreon. Les mots d’amour et d’encouragement reçus sont également essssesssivmement appréciés. La licorne vous promet qu’une partie des sommes versées seront consacrées à l’achat d’une nouvelle guitare électrique pour Lou à l’occasion de Festivus  – et vous embrasse tendrement, tous autant que vous êtes.

< Épisode précédent | Épisode suivant >

 

 

3 réflexions sur “Intermède

  1. Je profite de cet interlude pour te dire à quel point j’aime vie de licorne ! Il m’a appris beaucoup de chose sur l’univers polyamoureux et m’a rassuré quant au fait que tout peut bien se passer et bien se vivre malgré la complexité des relations de chacun. J’attends toujours avec impatience le prochain épisode !
    Merci à toi de partager tout ça avec nous 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.