Épisode 343

Ousmane — Tout le monde est en ligne ? Parfait. Bienvenue à cette première séance de Donjons & Dragons mères-fille !

Blondine — Et autres !

Ousmane — Naturellement. Comme vous le savez déjà, notre campagne a pour cadre la vie de bohème d’une petite troupe de cirque itinérante nommée Magia Mirinda Cirko. Merci ma chérie pour le nom en espéranto, c’est très chouette.

Moi — Fait plaisir, mon amour.

Ousmane — Je pense que Rosalie ne connaît pas tout le monde, alors je suggère que vous vous présentiez toutes, ainsi que les détails de votre personnage.

Blondine — Je peux commencer ?

Ousmane — Oui, vas-y.

Blondine — Je suis Judith, mais tout le monde m’appelle Blondine. Je suis la maman de Liam, le frère de Lou. Je ne sais pas trop quel lien de parenté il y a entre elle et moi, mais c’est un lien très fort.

Lou — C’est vrai.

Blondine — Mon personnage s’appelle Garric Tendrepied, c’est un hobbit de genre masculin.

Ousmane — Un halfelin.

Moi — Ouais. Il ne faudrait pas que la succession de Tolkien nous colle une poursuite au cul, han.

Blondine — Ok, ok. Un halfelin. Je suis un roublard chaotique-neutre qui, avant de fonder le Magia Mirinda Cirko, a passé sa jeunesse à faire honte à ses parents dans les rues de la ville de Strongfair, en passant d’une arnaque à l’autre. Ma spécialité est la vente de faux remèdes et le vol à la tire. Mon rôle au cirque est d’officier en tant que Monsieur Loyal…

Rosalie — C’est quoi ça, Monsieur Loyal ?

Blondine — C’est le dude avec un chapeau haut-de-forme qui présente et commente les numéros.

Rosalie — Ah ok.

Blondine — Je disais donc, je suis le Monsieur Loyal du cirque, en plus d’avoir un numéro de jonglerie et de tenir un stand de tir truqué à l’entrée du cirque. Oh, et c’est moi qui s’occupe des recettes et qui paie les artistes. De façon super consciencieuse et honnête, bien entendu.

Simone — Un crosseur, en résumé.

Blondine — Un crosseur au grand cœur, je dirais.

Simone — Meh.

Ousmane — Simone, tu nous présente ton personnage ?

Simone — Yup. Je suis Simone, la maman de Lou et mon personnages s’appelle Yolhana Fizzlespring. C’est une magicienne gnome neutre-bonne qui souhaite se spécialiser dans l’école de la divination. Elle a quitté sa communauté par goût de l’aventure ; toute son enfance, elle a rêvé de partir avec le cirque et c’est ce qu’elle a fait à la première occasion. Elle y présente un spectacle de prestidigitation, en plus d’offrir ses services de voyante extra-lucide. Côté personnalité, elle est d’un naturel joyeux, pimpant et enthousiaste.

Moi — Ça va être un vrai rôle de composition, de la part de la reine des passives-agressives.

Simone — Oh arrête veux-tu.

Lou — Si vous êtes pour vous chicaner, moi j’arrête de jouer.

Moi — Ça va, ma puce. Je vais bien me comporter, promis.

Simone — Ha ! J’ai hâte de voir ça.

Lou — Maman…

Simone — Oui, oui, ça va, je dis rien.

Ousmane — Mademoiselle Lou, c’est à ton tour, si tu le veux bien.

Lou — Ok. Moi c’est Lou et mon personnage c’est une barbare humaine neutre-bonne appelée Grudelle. Elle est super grande et musclée avec plein de tatouages et elle fait un numéro de femme forte dans le cirque. Elle lève des haltères, tord des barres de fer et invite les gros messieurs dans le public à venir lui donner un coup de poing dans le ventre et elle encaisse sans broncher. Elle a été adoptée par des nains quand elle était petite est son amie d’enfance c’est Nysma.

Rosalie — Nysma c’est mon personnage à moi.

Lou — On est BFF. C’est nice.

Rosalie — Oui !

Lou — Rosalie et moi on se connaît depuis la maternelle.

Rosalie — Hi hi hi ! J’ai essayé de jouer de la guitare basse dans le groupe de Lou, mais j’ai jamais été bonne… en tout cas, pas aussi bonne qu’elle.

Lou — On a eu du fun pareil, tsé.

Ousmane — Tu nous présentes ton personnage, Rosalie ?

Rosalie — Oui. Mon personnage est Nysma Forgenoire, une prêtresse naine loyale-bonne de Moradin, le dieu principal des nains et le dieu de la création, de la terre, du bien, de la loi de la protection, des mines et de la forge. J’ai passé ma jeunesse à apprendre le métier de forgeronne et j’avais déjà 30 ans quand mon clan a adopté Grudelle, qui était un bébé abandonné. Je l’ai suivie au cirque parce que je ne supportais pas l’idée de ne plus jamais la voir – aussi parce que ma mère m’a demandé de jeter un œil sur elle. Dans le cirque, je suis responsable de tout ce qui se passe à l’extérieur de la scène : monter le chapiteau, réparer le matériel, conduire la charrette, faire les repas, soigner les blessés et tout ça. J’ai toujours un médaillon en forme d’enclume monté sur un collier autour de mon cou, parce que ça me rappelle ma maison et que je m’ennuie de ma famille.

Ousmane — C’est très bien Rosalie ! Je constate que vous aves toutes évité le cliché le cliché des parents morts tragiquement, je trouve ça excellent.

Moi — Ahem… Peut-être pas toutes, en fait.

Ousmane — Ha ha ha ! Pour vrai ?

Moi — Attend, je vais juste faire un petit changement de rien du tout…

Ousmane — C’est pas grave. Les clichés ont leur charme.

Moi — Non, c’est beau. J’ai ajusté.

Ousmane — On t’écoute, alors.

Moi — Ok, je suis Anne, l’autre maman de Lou et je vais jour Ook, un barde changelin agenre dont l’alignement est neutre. Mes parents humains – qui ne sont assurément pas morts du tout – m’ont banni de leur maison quand iels ont constaté avec effroi qu’à l’adolescence, j’ai perdu mes cheveux et mon sexe et qu’il s’est avéré que j’étais en fait une créature capable d’adopter l’apparence de n’importe quel humanoïde.

Blondine — Je pense que la maman de Ook a fricoté sans le savoir avec un barbapapa.

Moi — Ha ! Elle s’est sûrement fait faire un hulahup barbatruc dans le dos de son mari. Toujours est-il que ce rejet parental a créé chez moi un besoin insatiable de reconnaissance, de célébrité et d’amour. J’ai donc décidé de devenir chanteur sous l’apparence d’un elfe super beau bonhonne nommé Daefir et c’est ainsi que je performe au cirque en m’accompagnant au luth. Hors de scène, j’adopte plutôt l’apparence d’une femme humaine sexagénaire qu’on appelle Mamie Sabine qui a l’air gentille et inoffensive – et qui adore faire des biscuits.

Simone — (Applaudit.) Wow. Juste… wow.

Moi — Quoi ?

Simone — On peut dire que tu te projettes dans ce jeu, han ?

Moi — Qu’est-ce que tu veux dire ?

Simone — Un individu qui se donne en spectacle sous une identité aussi fausse qu’incertaine et qui est en réalité une petite madame qui fait des biscuits. Avoue que la ressemblance est troublante.

Moi — Je ne fais même pas de biscuits.

Lou — (Montre un biscuit à l’écran.) C’est faux, je suis en train de manger le dernier de la batch d’hier soir !

Moi — Ça ne compte pas, c’était des Pilsbury.

Simone — Elle va tuer les monstres en leur faisant faire de l’hyperglycémie.

Lou et Rosalie — Ha ha ha ha !

Blondine — Ben non, elle va se contenter de leur faire des jeux de mots niaiseux jusqu’à ce que leurs oreilles saignent.

Simone, Lou et Rosalie — Ha ha ha ha !

Ousmane — En fait, vous avez raison, parce qu’elle a un sort qui s’appelle moquerie cruelle et qui fait un dé à quatre faces de dégâts en points de vie.

Blondine, Simone, Lou et Rosalie — Ha ha ha ha !

Moi — Je pense que Ook va abandonner le chant de devenir humoriste. De toute évidence, iel a un don.

< Épisode précédent | Épisode suivant >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.